L'aéroport Gustav III

L'aéroport Gustav III constitue une attraction en soi. Coincée entre le col de la Tourmente et la plage de Saint-Jean où elle vient mourir, son unique piste de 640 mètres n’accueille que de petits avions à hélices d’une capacité de 20 passagers maximum dont les pilotes ont reçu une qualification spéciale. En effet, le col a beau avoir été élargi, la route de Gustavia est toujours extrêmement proche de la trajectoire des avions qui frôlent parfois les voitures, et l’atterrissage est toujours impressionnant du point de vue des observateurs comme des passagers ! Le premier à s’y poser en 1945 fut Rémy de Haenen. À l'époque la piste n'était encore qu'un champ, une case faisait office d'aéroport au bord de la piste, à l’aplomb du rocher dominant la plaine. Elle est toujours là, face aux nouveaux locaux inaugurés en 1984 et qui font l’objet d’un projet de refonte pour accueillir plus confortablement les voyageurs. Longtemps réduits au minimum, les contrôles de sécurité ont été mis au diapason des normes internationales mais l’atmosphère reste bon enfant, entre sourires crispés des visiteurs encore sous le choc de l’atterrissage acrobatique et grands signes des habitués saluant les amis venus les chercher.

Le petit aéroport propose le strict nécessaire : un comptoir d'enregistrement, des salles d'embarquement et de débarquement, à l'étage une petite galerie marchande et un bar-restaurant, un hall pour les location de voitures et une station de taxi. À noter : les principaux hôtels dépêchent leurs navettes à chaque atterrissage pour assurer le transfert à leurs clients.

Face à l'aéroport, deux centres commerciaux proposent un choix de commerces de proximité : supermarchés, banques, boutiques, agences de voyage, agence immobilière. Le restaurant « Le Jardin » propose une cuisine simple et fraîche toute l’année et une sandwicherie sur place ou à emporter.

Plusieurs compagnies aériennes assurent les rotations depuis les îles voisines disposant d'un aéroport international où les longs courriers peuvent atterrir comme St-Barth Commuter (la compagnie locale), Winair, Air Antilles Express (en partenariat avec Air Caraïbes), Winward islands, ainsi que des compagnies charters privées de luxe comme Tradewind aviation.

Aéroports internationaux les plus proches :

  • Sint Marteen : aéroport de Juliana coté hollandais (SXM) - 10 minutes de vol
  • Saint-Martin : aéroport de Grand-Case coté français (SFG) - 10 minutes de vol
  • Guadeloupe : aéroport Pôle Caraïbes de Pointe-à-Pitre (PTP) - 50 minutes de vol
  • Puerto Rico : aéroport de San Juan (SJU) - 1h30 de vol
  • Code aéroport Saint-Barthélemy Gustav III : SBH

    Fichiers attachés