Grands-Fonds & Toiny

La route étroite qui relie entre terre et mer Grand-Fond et Toiny définit la "côte sauvage" de Saint-Barthélemy.

Ce pas un hasard si l’immense danseur et chorégraphe Rudolf Noureev avait choisi de poser sa maison à la jonction de ces deux quartiers : le vent y fait constamment danser les herbes hautes.

À Grand-Fond, quelques vaches et cabris rappellent la fonction première des murets de pierre et de coraux si typiques de ce paysage. Partout, des "cases au vent" aux murs robustes.

En longeant la mer sur la droite par un petit sentier, on découvre bientôt les vagues puissantes de Washing Machine puis, plus loin, les piscines naturelles de Grand-Fond.

Sur la gauche, le ballet des surfeurs s'observe depuis la plage de Toiny ou depuis le sentier qui fait le tour le la Pointe.

Se promener le long de cette côte sauvage, de sa plage de cailloux et de coraux, humer à pleins poumons l’air marin saturé d’embruns ; avec un peu de chance, surprendre les baleines dans leur migration, laissera toujours un souvenir inoubliable.

Fichiers attachés